• No products in the cart.
  • No products in the cart.
  /  Déséquilibres hormonaux   /  Déséquilibres hormonaux (4/5) : Testostérone – l’énergie “Yang”

Curanderas | La santé naturelle pour TOUTES les femmes

TESTOSTÉRONE

Déséquilibres hormonaux (4/5) : Testostérone – l’énergie “Yang”

Beaucoup de femmes pensent que la testostérone est une hormone exclusivement réservée aux hommes, et c’est vrai qu’ils en ont plus que nous, mais c’est aussi vrai que nous en avons aussi un peu dans notre corps. Si la testostérone reste dans des niveaux “normaux”, elle ne pose aucun problème au contraire de certaines femmes qui dans certaines situations peuvent se retrouver en excès accompagné de certains maux, voir de prédisposition à certaines maladies comme l’hirsutisme (excès des poils), l’acné, le SOP (Syndrome de l’ovaire polykystique), etc. Dans ce nouvel article, je vais te parler de cette hormone, de ses fonctions, de son déséquilibre et des mesures du quotidien à mettre en place pour l’équilibrer.

Fonctions de la testostérone chez les femmes

La testostérone fait partie d’un groupe d’hormones que l’on appelle “Androgènes”, dont la racine andro = mâle et gènes = donnant l’origine. Il s’agit donc des hormones sexuelles qui provoquent l’apparition de caractères sexuels masculins. Chez les femmes, cette hormone est produite surtout dans les glandes surrénales et les ovaires. Le pic maximal de testostérone dans le corps se situe autour de la vingtaine, alors qu’autour de la quarantaine elle va se réduire presque de moitié. Les fonctions de cette hormone chez les femmes sont les suivantes:

  • Booster le désir sexuel (libido).
  • Renforcer les os.
  • Développer la masse musculaire.
  • Développer la force musculaire.
  • Augmenter la pulsion sexuelle en rendant les tétons et le clitoris plus sensibles, afin d’augmenter le plaisir sexuel.
  • Produire de nouvelles cellules sanguines.
  • Réguler la fonction ovarienne, car elle équilibre l’hormone FSH (hormone stimulant le follicule) qui a elle-même une influence sur la reproduction et donc sur la fertilité.
  • Elle a un rôle “neuroprotecteur” c’est-à-dire qu’elle protège et maintient en bonne santé le système nerveux, le cerveau et les fonctions cognitives.
  • Elle joue un rôle également sur l’humeur, il existe une relation entre la dépression et les niveaux déséquilibrés de testostérone .

Signes d’un excès de testostérone

  • Excès de poils : visage, poitrine ou bras
  • Acné
  • Peau et/ou cheveux gras
  • Chevelure plus fine
  • Niveaux de sucre dans le sang intestables (soit élevés soit bas)
  • Hyper pigmentation des aisselles (peau noircie)
  • Périodes d’agressivité ou de rage
  • Cycle menstruel qui va au-delà de 35 jours
  • Absence de règles (sans prise de contraceptif hormonal)
  • Kystes sur les ovaires
  • SOPK – Syndrome d’ovaire polykystique
  • Douleur en bas du ventre à la moitié du cycle
  • Infertilité ou diminution de la fertilité

La testostérone se convertit en œstrogène

Oui, tu l’as bien lu. La testostérone se convertit en œstrogène grâce à une enzyme qui s’appelle aromatase. On la retrouve sur les ovaires, les glandes surrénales, le placenta, le tissu gras (adipeux) et le cerveau. Pourquoi je te parle de ça? Tout d’abord parce que souvent le “déséquilibre” d’un trop de testostérone se trouve dans cette enzyme, et que je vais certainement l’évoquer quand je te parlerai de plantes et de compléments alimentaires, et enfin pour que tu comprennes que pour les femmes qui ont un cancer de type hormonodépendant (de sein par exemple), un des traitements utilisés est les “anti-aromatases”, une substance qui va bloquer cette enzyme .

Quelles sont les causes d’un trop de testostérone ?

  • La génétique
  • Le stress chronique: il va surcharger la demande de glandes surrénales alors qu’elles vont se mettre à produire beaucoup de cortisol, mais aussi augmenter la production d’androgènes.
  • L’excès de tissu gras dans le corps : un excès de gras donnera d’abord un excès d’œstrogènes, ce qui informera notre cerveau du “trop d’œstrogène”, notre corps afin de réguler ces quantités, fera diminuer l’aromatase (l’enzyme qui transforme la testostérone en œstrogène). Ceci résultera sur un trop de testostérone.
  • Résistance à l’insuline : pas besoin d’être diabétique pour avoir une mauvaise régulation de cette hormone (hormone qui cherche à stabiliser les niveaux de sucre dans le sang) avec le mode de vie et d’alimentation actuel, il n’est pas rare que notre corps produise un trop d’insuline (car trop de sucreries) et que cela entraîne un déséquilibre. Un excès de sucre est considéré par le corps comme une “source de stress” et donc stimule les glandes surrénales. L’insuline incite aussi directement les cellules de l’ovaire (cellules thécales) à produire un trop de testostérone.
  • SOP (Syndrome d’ovaire poly kystique) : c’est une cause, mais aussi une conséquence, je consacrerai un article complet sur cette pathologie.
  • Une cause rare : HCS (Hyperplasie congénitale des surrénales) c’est une maladie endocriniene rare et héréditaire.

Comment rééquilibrer les niveaux de testostérone dans ton quotidien ?

  • Faire du sport
  • Une alimentation équilibrée et avec un Index glycémique FAIBLE. C’est quoi l’index glycémique? C’est la capacité d’un aliment à faire monter le taux de sucre dans le sang (et donc d’insuline). Je te laisse ici le lien d’une liste d’aliments selon leur index glycémique.
  • Enlever de ton alimentation les aliments à index glycémique élevé, voici quelques exemples:
    • Biscottes (même bio)
    • Brioche
    • Pâtes blanches
    • Pain blanc
    • Riz soufflé
    • Sodas
    • Sucre
    • Pizza
    • Pâtisserie
    • Bonbons
    • Etc.

  • Augmente ta consommation en fibre : légumes, crudités, fruits, céréales complètes, légumineuses…
  • Aliments riches en zinc : des études ont démontré que des femmes qui souffraient de SOP avaient une déficience en zinc. Voici quelques exemples d’aliments riches en zinc:
    • Mollusques et crustacés : huîtres, crabes, moules, homards et palourdes
    • La volaille : Dinde et poulet
    • Les Poissons : sardines, sole, maquereaux
    • Les légumineuses : pois chiches, lentilles, haricots noirs, haricots rouges, etc.
    • Noix
    • Graines : tournesol, potiron, chanvre, etc.
    • Oeufs
    • Grains entiers : avoine, quinoa, riz brun, etc.
    • Certains légumes : champignons, choux, pois, asperges et feuilles de betteraves

  • Évite les produits laitiers et dis au revoir au sucre : enlèves le lait, pas trop de fromage, mais gardes le yaourt de temps en temps. Pour le sucre, il faut l’enlever. Les produits laitiers et le sucre raffiné vont induire une augmentation de l’inflammation (+ d’IGF-1) et donc induire une augmentation des androgènes et une exacerbation de l’acné.

  • Consomme des aliments riches en oméga-3 afin de réduire la réponse inflammatoire:
    • Huile de Lin
    • Huile de Colza
    • Poissons gras : sardine, maquereaux, truite, anchois, etc.
    • Graines de chia
    • Graines de lin

  • Il existe des plantes assez efficaces pour booster l’aromatase, je t’en parlerai plus tard.

Merci de m’avoir lue et on se voit la semaine prochaine pour parler des hormones thyroïdiennes 🙂

Commentaires

  • Pacheco diana

    28 mai 2020

    Gracias Angy, es super interesante. Yo tengo SOP he ido a muchos gines aca. Nadie se interesa en regularme, estoy en tratamiento con una dra mexicana pero es con anticonceptivos, ahora me descubrieron de nuevo miomas. ? pero igual fue algo equis para la Dra para mi no porque ya me operaron de eso y no la pase nada bien.
    Todo lo que pones es super interesante, gracias. Ahora se que alimentos son malos para esto.

Laisser un commentaire

You don't have permission to register